Linda Dionne

Originaire de Cacouna où j’habite présentement, je suis retraitée de l’enseignement. Maintenant, je me consacre à mes petits-enfants et à l’écriture. Je me suis toujours passionnée pour l’histoire de mon coin de pays (Cacouna, Rivière-du-Loup, l’île Verte). Je travaille avec mon conjoint Georges Pelletier dans la recherche d’anciens documents et la cueillette de témoignages.

Depuis 1994, nous avons rédigé plusieurs articles de revues, chapitres de livres et volumes qui portent sur la villégiature, le commerce, la navigation et la forêt du Québec. Nous aimons partager des faits historiques, des anecdotes et des coutumes pour aider à conserver la mémoire collective.

fioriture
Lieux dhistoire P

Lieux d'histoire et de souvenirs

De tout temps, le parcours sinueux de la rivière du Loup traverse l’histoire louperivoise. L’ingénieur forestier et auteur Georges Pelletier et sa conjointe Lynda Dionne présentent le rôle important de ce cours d’eau dans le cadre de vie de ses riverains. Avec la colonisation européenne, la rivière a eu un impact direct sur l’occupation du territoire et sur le développement de la ville de Rivière-du-Loup. Le harnachement de ses cinq chutes a permis de mettre en branle des moulins à farine, des scieries, des fonderies, des fabriques de meubles, des usines de pâte à papier et des centrales hydroélectriques.

Au cœur de cette ville, un platin s’est formé au cours des millénaires avec un méandre de la rivière du Loup. D’abord défriché au milieu du 19e siècle, il a servi à la culture et au pacage des animaux. En 1930, l’ingénieur forestier Lauréat Lavoie a planté des arbres fruitiers sur cette pointe de terre très fertile. Au cours de la Deuxième Guerre mondiale, le pomiculteur Louis Pelletier acquit ce verger du Platin. La population environnante se procurait alors ses fruits, ses légumes, son miel et son cidre. Fils du pomiculteur, l’auteur partage généreusement ses souvenirs et des anecdotes du verger et du boisé familial.

Reconnu dès 1970 comme un espace vert à conserver, le Platin est aujourd’hui rattaché au Parc des Chutes. Fréquentée en toutes saisons, cette forêt urbaine attire les promeneurs, les sportifs, les familles et les étudiants qui y pratiquent la marche, la course, l’observation et l’exploration. Ses magnifiques sentiers et ses spectaculaires belvédères permettent de découvrir le milieu forestier, le verger patrimonial, la rivière, ses nombreuses cascades et sa « Grande Chute ».

Les Éditions Mus’Art

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site web

Vidéo

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

fioriture
Commerce villegiature2

Commerce et villégiature à Cacouna aux 19e et 20e siècles

Cacouna a souvent été décrit à travers son patrimoine bâti, témoin de cette glorieuse époque où, comme station balnéaire, elle était fréquentée par l’élite du pays. À partir du milieu du 19e siècle, avec la villégiature, près d’une quarantaine de marchands généraux eurent pignon sur la rue Principale. Pendant une période de cent ans, certains s’y établirent pour quelques années, tandis que d’autres commerces passèrent d’une génération à l’autre. À mesure que prospéraient les affaires, la superficie de la boutique comme des entrepôts à l’arrière s’agrandissait. Ils y étalèrent un bon choix de produits d’épicerie, de ferronnerie, de tissus et même de vêtements, sans oublier certains produits de luxe pour les estivants. Les nombreux témoignages des descendants d’anciens commerçants a permis de décrire 25 commerces qui ont existé entre 1900 et 1970. Il y avait beaucoup d’effervescence sur les trottoirs de Cacouna où presque chaque maison abritait un commerce : hôtel, pension, restaurant, épicerie, boucherie, cantine. À l’époque, les vendeurs de légumes, les bouchers itinérants et les commerçants de poisson sillonnaient le village dans le secteur des hôtels et des villas au cours de l’été.

Les Éditions EPIK

Acheter le livre

Site web

Vidéo

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

fioriture
DFEDH

Des forêts et des hommes 1880-1982

La forêt a toujours été source de vie. Mais, selon les époques et les différents types d'habitants qui ont occupé le territoire québécois - autochtones, coureurs de bois, colons, explorateurs, immigrants -, son exploitation a connu des hauts et des bas. Les récessions, les guerres, les grèves, les incendies, les maladies, les insectes ont fait que le paysage a souvent été modifié, voire radicalement transformé, frôlant parfois la catastrophe... Aujourd'hui, heureusement, la forêt est considérée comme un patrimoine collectif, et elle demeure l'un des moteurs de l'économie québécoise. Cet album renferme un trésor d'images qui évoquent les différentes étapes de l'exploitation de la forêt québécoise. Elle ont été croquées sur une période de plus de cent ans afin d'immortaliser la vie de nos ancêtres qui ont relevé de prodigieux défis...

Les publications du Québec

Acheter le livre

Site web

Vidéo

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 
fioriture
dc3

Découvrir Cacouna, ses lieux-dits et ses circuits

Avec cette présentation, complétée d'images permettant de se plonger dans l'ambiance du temps et des lieux, Lynda et Georges ont démontré leur sens affiné de l'histoire, ce talent qu'ont certains chercheurs de pouvoir recréer une trame historique crédible en faisant des liens entre une multitude de documents différents, comme un «puzzle» qu'on recrée morceau par morceau et qui ne dévoile son secret qu'une fois les dernières pièces assemblées.

Les Éditions EPIK

Acheter le livre

Site web

Vidéo

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

fioriture

Bouton retour4

Recherche par auteur ou par oeuvre

Aller au haut